Tout-Hentai
FAP
Tout-Hentai

Pour parler de tout l'univers des Hentai pour tout âge
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Chatbox du forumChatbox du forum  

Partagez | 
 

 Pokémon : le syndrôme de lavanville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Al
Prince du néant
Prince du néant
avatar

Capricorne Serpent
Messages : 672
pièces : 49393
popularité : 86
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 3
Localisation : Suisse

Feuille de personnage du RP/RPG
Nom: Al
Âge: 14
Sexe: Masculin

MessageSujet: Pokémon : le syndrôme de lavanville    Mer 2 Jan - 16:41

" On a souvent parlé de faits étranges provenants des jeux vidéo. Certains
peuvent traumatiser certains joueurs, d'autres peuvent même avoir des
conséquences sur leur santé ou dans de très rares cas les tuer. C'est le
cas du Syndrome de Lavanville, un phénomène audio resté secret très
longtemps à cause des lois de divulgation pour les entreprises basées à
Kyoto. Des informations au sujet de cette légende ont été dévoilées
grâce à Seki Uchitada, Ise Mitsutomo et Satou Harue.

Dans les
années 90, au Japon, un jeu fait beaucoup parler de lui. Les enfants
raffolent d'un jeu qui deviendra très vite une des séries cultes de toute
l'histoire du jeu vidéo : Pokémon. Pokémon Version Rouge et Verte
(Bleue n'était pas encore sortit à ce moment là) rencontre donc un
succès fou et particulièrement auprès des enfants. Malheureusement, ces
derniers vont êtres bizarrement victimes d'étranges cas médicaux et
mortuaires.

Dans Pokémon Rouge et Vert, le joueur contrôle un
dresseur et doit capturer des monstres du nom de Pokémon. Il s'aventure
de ville en ville et fini par arriver dans une petite ville du nom de
Lavanville, une ville qui a causé la mort de 200 enfants et qui en a
affecté beaucoup plus. Un employé de chez Gamefreak a fait des
recherches sur cet étrange phénomène et a répertorié une liste de noms,
dates, symptômes, enregistrements d'enfants entre 7 et 12 ans qui après
avoir joué à Pokémon Vert et Rouge ont souffert de divers problèmes
médicaux. Après avoir questionné les familles des victimes, on se rend
compte que beaucoup des enfants morts jouaient avec des écouteurs. En
fait, à l'époque, la musique de Lavanville avait des fréquences cachées,
des fréquences seulement présentes dans les toutes premières Versions
Pokémon Japonaises. Ce sont ces fréquences qui causaient la mort ou
affectaient les enfants jouant pour la plupart avec des écouteurs. Mais
la musique de Lavanville n'est pas la seule responsable du Syndrome de
Lavanville. En effet, 70% du syndrome sont liés à la musique de
Lavanville mais les 30% restant sont liés à des phénomènes visuels tous
présents dans la Tour Pokémon (située elle aussi dans Lavanville).
Effectivement, plus précisément trois effets visuels ont contribué au
syndrome de Lavanville. Ils sont connus dans le monde de la
programmation sous les noms de "Le sprite de la main blanche",
"L'animation Ghost" et "Le sprite de l'enterré vivant". Voir ses sprites
pouvaient causer des effets.




Le
Sprite de la main blanche était censé être un Pokémon apparaissant au
troisème étage de la Tour Pokémon. Il était divisé en quatre animations
séparées. D'abord le cri d'introduction (comme tous les Pokémons), sa
position fixe et ses deux attaques nommées "Poing" et "Brutal". Voir ses
animations a été prouvé être dangereux. La main avait la peau pelée en
laissant voir l'os, et quelques tendons pendaient hors du poignet. La
première attaque, "Poing" faisait changer la main en un poing qui se
balançait en avant. Quant à l'animation de "Brutal" la main s'ouvrait,
attaquait et elle réapparaissait refermée.




L'animation
Ghost devait être placée dans certaines zones de la tour, y compris le
centre d'un chemin au second étage. Cependant, les joueurs ne pouvaient
pas interragir avec, laissant les gens penser que c'était simplement un
élément du décor. L'animation totalisait 59 frames. Cependant, après
extraction, la moitié des frames utilisées ont été gardées pour les
sprites standars des fantômes dans Pokémon. Un quart des frames
restantes était du bruit blanc, pour faire un effet de "fondu". Mais,
interspacés dans le bruit blanc, il y avait certaines frames de visages
hurlants, avec des images d'un squelette encapuchonné et quelques
cadavres. Leurs significations sont inconnues. Le directeur de la
programmation Hisashi Sogabe a expliqué "n'avoir aucune connaissance sur
la provenance de ces images." De tous les phénomènes associés au
syndrome de Lavanville, cette animation est celle qui a le plus de
spéculations. En effet, Le Dr.Jackson de "Video Games and The
Manipulation of the Human Mind", explique que ces images ont été placées
là exprès. Dû au bref moment de passage à l'écran, il pensait quelles
étaient là pour que les joueurs soient plus effrayés par l'ambiance de
la zone (ce qu'à la base les développeurs voulaient en créant
Lavanville, une "zone pas comme les autres").




Quant
au sprite de l'enterré vivant, il était censé être le boss final de la
Tour Pokémon. Il a été remplacé par l'Ossatueur fantôme. Une fois le
sommet de la tour atteint, on l'aperçoit et il s'adresse à nous : "Tu es
là ... Je suis piégé ... Et je suis seul ... Tellement seul ... Veux-tu
me rejoindre ?" et le combat s'engage. Il était censé avoir un
Ectoplasma, un Grotadmorv et deux Mains Blanches. Etrangement, un
protocole pour les actions de l'enterré vivant après sa défaite n'ont
pas été écrits. Dans le cas où le joueur gagne contre lui, le jeu plante
mais une fin a été écrite par un programmeur inconnu dans le cas où le
joueur perd le combat. Dans cette fin, l'enterré vivant dit, "Enfin, de
la viande fraîche !" suivi par un texte incompréhensible. Il tire par la
suite le joueur à l'intérieur de sa tombe. Et la scène finit par un
typique "Game Over" mais, en arrière-plan, une image de l'enterré vivant
dévorant le joueur est visible. Encore plus étrange sont les protocoles
ouverts après cette scène. La cartouche télécharge cette image dans la
petite mémoire interne de la console Gameboy, remplaçant l'habituel
"Nintendo" lorsque l'on démarre la console les deux bips de ce moment
sont aussi remplacés par un son. "
musique : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=aKAoJ5oxfeI


L'histoire de cette musique et ces "actes" :

Cette
musique a été créée au début pour "ressembler" a la ville dont elle est
le thème. Mais cette musique a eu ces effet, tout particulièrement au
Japon dû a son thème différent des version Américaines et Européennes
(voir vidéo spoiler). Le créateurs risque d'ailleurs la prison selon les
rumeurs du Net, mais a cause de quoi ? A cause de la mort d'enfant
japonais ayant joué a Pokémon Vert (sorti uniquement au japon, contenant
d'ailleurs cette musique unique). Rumeurs ? Certainement, mais m'étant
renseigner avant de faire ce post, j'ai ici certain exemples tirés d'une
vidéo (sans nom). Notez que ces enfants avait jouer a Pokémon Vert
avant chaque mort :

12 Avril 1996
Apnée du sommeil Obstructive (Arrêt du Flux respiratoire)
Migraines sévères
Ottoragie (Saignement d'oreille)
Tinnitus (Entente de bruit, tout particulièrement des bourdonnement)

23 Mai 1996
Irritabilité Générale
Insomnies
Addiction au jeu vidéo
Saignement de nez
Développement de violence envers soit-même et autrui

Autre exemple d'un site :

"La
personne qui a rapporté l’histoire et la vidéo raconte que son ami
d’enfance, avec lequel il partageait sa passion de Pokémon, a décidé un
jour de rejouer à sa vieille version Rouge dans l’espoir de trouver
quelque chose que personne n’aura trouvé auparavant. Sans nouvelles
depuis trois semaines, il reçoit un appel de ses parents lui annonçant
une triste nouvelle : son ami est mort d’un arrêt cardiaque, ses
écouteurs aux oreilles, alors qu’il n’avait aucun problème de santé
auparavant. Son camarade de chambre a rapporté qu’avant de mourir, il
aurait développé une sorte d’obsession pour la musique de Lavanville,
qu’il écoutait plus que souvent. Il disait entendre des bruits que son
camarade, lui, n’arrivait pas à entendre. En se connectant sur le PC de
son ami d’enfance, et en allant voir dans les fichiers récemment
ouverts, il trouva un fichier texte dans lequel son défunt ami raconte
avoir trouvé les fréquences manquantes de Lavanville.
Ayant
récupéré une version verte de Pokémon (la version japonaise de la
version Bleue) avec selon lui “des fréquences qui étaient un peu
différentes de celles des autres versions”, il lui a également laissé
des instructions pour lever le mystère, ainsi qu’une note : “Ondes
binaurales! J’ai ajouté les fréquences nécessaires, je sais maintenant
pourquoi le thème de Lavanville sonne si triste, et je sais quelles sont les fréquences manquantes!”.

La
personne affirme n’avoir jamais ouvert le fichier son pour l’écouter,
trop attristé par la mort de son ami. À l’aide du logiciel permettant de
visualiser les fréquences audio en temps réel que son ami lui a laissé,
et en ouvrant avec le fichier son que son ami à laissé avec son texte,
voici ce que l’on obtient :" http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=MK2iLnTR9V8


"
J'ai rencontré mon meilleur ami en primaire. On avait amené tous les
deux nos Game Boy à l'école, un jour et on s'était assis ensemble à la
pause déjeuner quand on avait remarqué quelque chose en commun. J'avais
Pokémon Bleu avec un Florizarre, il avait Pokémon Rouge et un Dracaufeu.
Lui et moi on combattait quand on pouvait et on est devenu super potes.
Les années passèrent, on continuait à jouer à Pokemon, même jusqu'au
collège. Par toutes les versions et générations de Pokemon où nous
sommes passés, on ne s'en lassait jamais.

Alors qu'on allait vers
le lycée, nous avions du partir chacun d'un côté. On n'a pas pu trop se
parler après ça ; nos vies étaient occupées par les études. Je ne
pensais pas retrouver l'amitié que nous avions eu. Puis, Pokemon Diamant
et Perle sont sortis en 2007 et nous avions retrouvé notre point
commun. Quelques semaines après la sortie, nous nous combattions et
parlions comme au bon vieux temps, grâce au Wifi.

Mon ami m'a dit
qu'il prévoyait rejouer à sa version Rouge dans peu. Comme c'était il y
a trois mois après la sortie de DP, on n'a pas pu jouer autant
qu'avant. Je lui ai demandé pourquoi il voulait rejouer avec cette
cartouche poussiéreuse, et il m'a répondu, "Je ne sais pas, peut-être
que je trouverai quelque chose que personne n'a encore vu."

Malgré
ma non-envie de rejouer Bleu avec lui, il joua tout de même sa version
Rouge. Après avoir commencé son voyage, je ne lui ai plus parlé. Trois
semaines plus tard, je reçus un appel de ses parents.

Bien qu'il
n'ait jamais rien eu de tel de sa vie, il est mort de ce qui paraissait
être une crise d'épilepsie intense. Il était seul dans sa chambre
jusqu'à ce que son co-locataire, malheureusement arrivé trop tard, l'a
trouvé sur le sol, sans vie, et avec ses écouteurs préférés aux
oreilles. Je rejoignis la famille aussi vite que possible pour assister
aux funérailles. Son coloc, qui comptait venir aussi, m'a informé que,
quelques jours avant l'incident, mon ami avait développé une obsession
pour Lavanville et sa
musique. Mon ami voulait devenir ingénieur du son après les études et
disposait déjà d'une grande variété de matériel. Il avait toujours été
capable de reconnaître des sons que je ne pouvais pas reconnaitre.

Quand il a redécouvert Lavanville,
il a rippé l'audio sur son ordi et a commencé des expérimentations.
Plus tard, il a réussi à trouver un rip rare de la musique de Lavanville
provenant de la toute première version distribuée de la version Verte
(exclusive au japon). Sans se refferer à la version japonaise, il a dit
au coloc que, "les fréquences de la musique sont différentes; elles se
mélangent d'une certaine manière. mais il manque quelque chose. Je crois
que quelque chose d'autre devait se mixer avec, mais il n'a pas pu la
trouver sur sa Game Boy. Il était limité en bande passante sonore. "J'ai
eu la chance de fouiller son ordi portable une dernière fois, alors
j'ai regardé ses fichiers récents. Tout en haut, il y avait
"lavender.wav". En plus de quelques photos de nous, Je les ai copiés sur
ma clé USB. Pris par la tristesse de la perte de mon ami, j'ai ignoré
le fichier audio jusqu'à quelques semaines avant d'écrire ceci. J'avais
récemment décidé plus ou moins de retracer ses derniers instants.

Conduit
par mon désir de savoir la cause de sa mort, j'ouvris les propriétés du
fichier audio, sans ouvrir le fichier pour l'écouter. Dans les
metadata, il avait écrit, "Notes binaires, J'ai ajouté les fréquences
nécessaires, je sais pourquoi Lavanville
est si triste, et je connais la partie manquante". Plus étrange, en
regardant dans son player audio par défaut (sans écouter le fichier,
toujours) et vit le nombre de fois que le fichier a été joué. Une seule
fois. J'ai parlé avec un pote qui s'y connait en audio. Il m'a donné un
programme qui analyse l'audio en temps réel et dit que c'est tout ce
qu'il pouvait faire. Cette vidéo c'est l'enregistrement du fichier joué
dans ce-dit logiciel. A ce jour je n'ai toujours pas écouté le résultat,
car je suis trop émotionellement torturé par la mort de mon ami,
Anthony.

Pour la vidéo, c'est simplement le spectre binaire de la musique de lavanville,
mais elle a des fréquences cachés qui font apparaître le spectre de
MissingNo. (on en voit un bout sur l'image de la vidéo) et bien plus
loin le même sprite avec un message caché écrit en zarbi (les zarbis
n'existaient pa à l'époque de la 1ère génération, faut-il préciser) puis
la musique se met à l'envers et des bruits binaires affreux flippants
se font entendre ... "

Le message des Zarbis c'est "Leave Now".

Prévention : N'écoutez SURTOUT pas cette musique si ...
- Vous êtes seul dans le noir.
- Vous écoutez la musique avec un casque.
- Vous mettez le volume plutôt fort.

Ah
et, de toutes façons, vous n'êtes pas obligés d'écouter ceci, ça ne
vous servira pas à grand chose. C'est l'histoire qui est intéressante. .
La musique est assez sombre et insupportable à vrai dire. Quand j'étais
plus jeune et que je jouait à Pokémon, je détestais cette musique, je
me réfugiais dans la maison du fan pokémon.
Le Syndrome de Lavanville


Le syndrôme de Lavanville
est une légende qui implique des étranges cas médicaux et mortuaires
dans le pays de naissance de la série de jeux "Pocket Monsters"
(Pokémon), "Rouge" et "Vert" (Bleu en europe, NdT). Bien que l'évènement
est resté secrêt à cause des lois de divulgations pour les entreprises
basées à Kyoto, il y a une grande quantité d'informations qui ont été
mis en lumière par un nombre précis d'individus, incluant 関 内直 (Seki
Uchitada), 伊勢 満朝 (Ise Mitsutomo) et 佐藤 治情 (Satou Harue), à qui cette
page est dédiée. Merci aussi à 安藤 景忠 (Andou Kagetada) pour les éventuels
gifs animés et images.
Cette analyse parlera de l'autr ephénomène que l'on confond souvent avec le syndrôme de Lavanville
; "le sprite de la main blanche", "l'animation du Ghost" et "le sprite
de l'enterré vivant", ainsi que les notes développeurs insérés dans le
jeu qui auraient rapport avec ça, et comment procéder à l'affichage de
ces "easter eggs" dans ces premières vagues de cartouches.


Une
théorie dit que, à cause de cet endroit dans le jeu, au moins 200
enfants ont perdu la vie, et beaucoup plus ont été affectés ou sont
tombés malades - et sans compter les autres cas de ce genre qui n'ont
pas été répertoriés.

Ce ne fut pas avant le printemps/été 1996 que ces cas furent éventuellemetn liés au syndrôme de Lavanville.
Le tout premier cas de connaissance des effets du syndrôme que l'auteur
a pu trouver vient d'un rapport interne fait en juin 1996 par la
compagnie Game Freak Inc. (株式会社ゲームフリーク), dirigée par un de ses employés,
Ms. Satou Harue. Dedans, un employé a donné une liste de noms, dates et
symptômes - enregistrements d'enfants entre 7 et 12 ans qui ont
souffert de divers problèmes médicaux après avoir joué à Pocket Monsters
Rouge et Vert. Certaines de ces données sont ci-dessous, avec la liste
complète dans l'Appendix A. (Notez que les entrées dans l'Appendix
incluent également les symptômes non nés de Lavanville
[un phénomène audio] mais du "sprite de la main blanche", "l'animation
du Ghost" et "le sprite de l'enterré vivant", tous ces symptômes visuels
ont été détéctés avec des similitudes.

Le symptôme prédominant nommé "Syndrôme de Lavanville"
inclut maux de tête et migraines, saignement des yeux et des oreilles,
changement d'humeurs et irritabilité, addiction aux jeux, violence
spontanée, réclusion et perte d'attention, et dans 67% des cas,
tendances suicidaires. Cependant, ces symptômes se manifestent sur les
enfants entre 7 et 12 ans qui ont atteint la zone de "Lavanville", la plupart ont avoué avoir porté des écouteurs en jouant au jeu.
Les développeurs de Lavanville
voulaient au départ faire une zone qui "laisse une impression
différente au joueur", d'après Seki Uchitada, membre de l'équipe de
développement. Seki dit qu'au moment du développement, plusieurs
développeurs voulaient faire de Lavanville un coin différent du reste du jeu.
"La
tour Pokémon en est un résultat visible," nous dit Seki ゲームの次元 ("Game's
Dimensions" Magazine) dans une interview tôt dans l'année. "Cela et le
fait que Lavanville soit
différent des autres villes : elle est plus petite, a moins de
résidents, n'a pas d'arène de champion... et bien sur, la musique était
très, très étrange. En fait, dans la première version du jeu, on nous a
demandé de changer légèrement la musique de fond de la ville... Parce
que ça pourrait ennuyer les enfants. La musique utilisée au final est
différente."
Seki ne savait rien de l'impact de la musique de Lavanville,
ou bien il modérait ses paroles quand il disait combien les enfants
pourraient être "ennuyés" - rien de plus à propos de la musique, mais il
y a d'autres mentions macabres sur Lavanville.

Ce
que Seki a oublié de mentionner dans Game's Dimensions Magazine était
que la musique utilisée dans la première production de Pokémon Rouge et
Vert formulait une expérimentation sur les "binaural beats": utilisant
différentes fréquences de sons, chaque fréquence jouée pour une oreille à
la fois par les écouteurs, différents effets psychologiques ont pu êtr
eobservés sur le sujet qui les écoute . Dans la plus part des versions,
cela résultait au joueur se sentant mal, ayant de l'apréhension, et
moyennement dérangé. Cependant, pour environ 200 enfants, cela a
provoqué une variations de désordres au cerveau qui ne purent être
purement détéctés par des oreilles adultes pleinement développées -
seuls les enfants étaient victimes de ces sonorités, résultant à ces
problèmes psychologiques et physiologiques qui dans certains cas
aboutissaient à la mort - des suicides pour la plupart. Cependant, le
Syndrôme de Lavanville
n'est qu'un des problèmes qui cause des problèmes aux malchanceux qui
ont eu ces séries de cartouches. Bien qu'ils furent moins connus, il y a
une variété d'effets visuels utilisés dans Lavanville qui ont causé des problèmes médicaux aux enfants, certains toujours disponibles dans les séries de productions qui ont suivi.

Détails de pathologies - Les sprites:

Ces
effets visuels sont connues dans le monde de la programmation comme "le
sprite de la main blanche"", "L'animation de Ghost" et "Le sprite de
l'enterré vivant". Chacun a causé des maux de tête, nausées, et dans les
cas graves, hémoragies du cerveau. Alors que 70% du syndrôme de Lavanville (LTS) est due à la musique de Lavanville,
le reste est divisé par ces phénomènes visuels. C'est en partie du à un
stimuli visuel arrivant après que le joueur ait entendu la musique de Lavanville.
Une théorie dit que ceux non affectés par la stimulation audio, comme
les sourds et les malentendants, amènent aux 30% restants. Alors que
voir ces sprites peut causer ces effets, il y a des méthodes précises
qui permettent au visionneur de les examiner en détail en toute
sécurité.

Le Pokémon 731

"
L'article mentionne une "Animation du fantôme" qui apparait dans la
tour. Elle est supposée être statique et avoir des images subliminales
de visages hurlants, du spectre de la Mort et photos de cadavres avec le
sprite de fantôme lui-même. Alors que le reste du paragraphe est une
fiction, il y a une part de vérité.

Dans la première édition du jeu mentionnée dans laquelle la musique de Lavanville originale est, il y a un Pokémon sans nom caché dans le code du jeu et identifié par un simple numéro - 731.




Le
Pokémon ne peut être trouvé qu'à deux endroits (et bien entendu,
uniquement sur la toute première version de Pokémon Rouge/Vert sortie au
japon) : l'un est décrit dans la Figure 1, Route 7. Le 31ème bloc
d'herbe haute, indiqué en rouge sur l'image, donne 100% de chance
d'entrer en combat avec le Pokemon 731. On ignore si c'est expressément
dans le code du jeu ou si c'est un simple bug. Un autre moyen de le
trouver est d'utiliser le bug de "MissingNO.". Le bug implique un vieil
homme dans la ville de Jadielle qui vous explique comment atrapper un
Pokémon. Le code du jeu fait que le vieil homme prend la place de votre
nom temporairement dans la mémoire de la console le temps de la démo,
votre nom est alors déplacé dans la mémoire qui détermine quel type de
Pokémon sauvage vous pouvez rencontrer. Sur Cramois'ile, il y a une
petite partie de terre où l'on peut trouver des pokémons sauvages, mais
n'a pas de pokémons spécifiques assignés. Alors, un Pokemon qui
correspond à la valeur hexadécimale de votre nom apparaîtra (ce qui
permet théoriquement d'attrapper n'importe quel pokémon précis selon le
nom que vous avez). Si votre dresseur se nomme "gca" (en minuscule) vous
rencontrerez le Pokémon 731.



Le
pokémon en lui-même a une nature étrange. Il possède le sprite habituel
du fantôme, avec quelques flashs de bruit blanc. Cependant, après une
vingtaine de frames arrive une série d'images en basse résolution. Deux
des plus claires ont été incluses ici : figures 2, 3, et 4. Figure 2
semble êtr ela photo d'un homme debout devant une table au dessus de
quelque chose de non-identifiable - probablement un cadavre - posé
dessus. Il a ses mains sur l'objet inconnu et semble avoir un masque de
chirurgie devant la bouche. Cela renforce la théorie que la chose est un
corps. Figure 3 semble être la photo d'un batiment, sa signification
sera expliquée plus tard. Figure 4 est probablement une des plus
étranges : une image du drapeau impérial japonais avec deux kanji qui
signifient "Empereur" en bas à droite. Les autres frames qu'on peut
distinguer montrent d'autres docteurs, maisons et cadavres. Le thème de Lavanville est joué durant la bataille, mais trois fois plus vite que d'ordinaire.



http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTc8XUbakG3EOCnUrnpIlpnjYCKS5bQpWX8wBDEkaAD6DPBWWMu

Si
on essaie d'atrapper le Pokemon, le jeu plantera. Après redémarrage,
l'écran titre sera modifié, ne montrant que du bruit blanc et la musique
de l'écran titre se jouera 10x plus vite.

Pourquoi ce Pokémon ? Quelle est la signification du numéro 731 ? Est-ce que les binaural beats insérés dans le thème de Lavanville
étaient là exprès ? Les réponses requièrent un regard sur l'équipe de
Game Freak, l'entreprise qui a développé le jeu pour Nintendo.

Le Staff de Game Freak

Game
Freak Inc., Une entreprise de développement de jeux vidéos japonaise
fondée en 1989 par Satoshi Tajiri, créateur de la série Pokémon. Shin
Nakamura, marié à Satou Harue et père d'un enfant de 6 ans, Ken
Nakamura, y travaillait comme programmeur. Mme. Harue, qui a fait la
liste des enfants affectés par le syndrôme LTS, fur formée pour la
musique et fut en charge du design sonore. Pour avoir plus
d'informations à ce sujet, j'ai voyagé jusqu'au japon pour parler à Mme.
Harue, qui vit dans la petite ville de Toma, dans le district de
Kamikawa, préfécture de Hokkaido.



D'abord
réticente à répondre à mes questions, elle a finalement accepté de me
donner quelques informations. La raison de sa liste d'enfants était
partiellement par culpabilité personnelle. Mr. Nakamura avait demandé de
modifier la musique de Lavanville,
Mme. Harue accepta, et Mr. Nakamura ajouta la musique, disant à Mme.
Harue que finalement c'était bien comme ça et n'a rien ajouté. Comem on
ne peut pas entendre les subtilités de la musique quand on a plus de 12
ans, Mme. Harue crut Mr. Nakamura.

Au milieu de la nuit où le jeu
est sorti, Mr. Nakamura provoqua son suicide dans la forêt d'Aokigahara
en se pendant à un arbre, après avoir laissé une lettre adressée à Mme.
Harue. Leur fils, Ken, a été tué dans un accident de la route près de
chez eux, nu, avec plusieurs os cassés, la bouche écumante et une
puissante hémorragie du cerveau qui ressortit par le nez. Les deux
kanjis "Empereur" ont été gravés sur son cercueil. L'histoire que Mme.
Harue est que, pendant que Ken dormait, Mr. Nakamura mettait des
écouteurs à son fils et mit en boucle la musique de Lavanville
avant de partir. A un moment, leur fils se réveilla, et, suite aux
effets de la musique, grava les symboles sur lui-même avec un couteau de
cuisine puis tenta d'attaquer les passagers d'une voiture qui passait.
Effrayés, ils lui roulèrent dessus et se sont enfuis. Malheureusement,
leur histoire fut acceptée par la police, bien que le couteau
ensanglanté était présent dans la chambre de l'enfant.

Mme. Harue
a consenti à me révéler un passage de la lettre de Mr. Nakamura, en
ommetant certains passages par respect de vie privée :

"Chère Satou,

(section
enlevée)...ce soir est l'aube d'une nouvelle ère au Japon, un nouvel
empire dont je suis responsable. Cependant, je ne peux pas m'attarder de
voir ma création dévoilée dans les prochains mois, les visions du
travail de mon père me hantent...(brève section retirée)...Notre cher
Ken sera le premier martyr de cet empire, suivi par d'autres enfants
alors que notre société disgracieuse s'écroule doucement, déracinée par
sa propre jeunesse. Un phoenix renaitra de ses cendres, La nation du
Second Grand Empire du Japon...(reste de la lettre retiré)"

Ce
passage montre avec évidence que le but de Mr. Nakamura était la
création de "la nation du Nouvel Empire du Japon" en utilisant Pokémon.
Il espérait que la musique de Lavanville,
qui cause la violence entre les victimes elle-mêmes et les autres,
transformeraient tous les joueurs en guerriers du nouvel empire. Mais
quelles choses sont expliquées par ces images subliminales, et quel
était le travail. "


http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=CcxmDvjRsUg

merci a RyXyu pour son topic sur Super Smash Bros 4 je vous invite a allez le visiter http://www.ssb4.com/t952-tout-sur-le-theme-de-lavanville-strange?highlight=Lavanville

mais ceci a été prouvé cette un fake !





(Les sprites ont été créés par la communauté des fans, bien sûr)
Je tenais à faire partager cette légende urbaine avec vous. Je n'y crois pas personnellement, mais c'est quand même une histoire très efficace pour faire peur...
D'autres
"légendes" circulent sur Lavanville (celles des liens entre Kangourex
et Osselait, entre autre), il faut dire que la ville propose un cadre
parfait pour inventer tout un tas d'histoires effrayantes !

Alors, selon vous ? Crédible, pas crédible ?
Avez-vous d'autres pokélégendes à raconter ?

________________________________________________
MERCI LJ POUR LA SIGNA DE OUF Comment trouver vous ma signa minecraft ?
Revenir en haut Aller en bas
http://e-hentai.org/
Ta mère
Seigneur de la transformation
Seigneur de la transformation


Capricorne Messages : 472
pièces : 48846
popularité : 21
Date d'inscription : 23/09/2012
Age : 117
Localisation : Tamer

Feuille de personnage du RP/RPG
Nom: Gal
Âge: 14
Sexe: Masculin

MessageSujet: Re: Pokémon : le syndrôme de lavanville    Mer 2 Jan - 16:48

Toi tu as le syndrome de "J'oublie ce que j'ai déjà fait"

Je vais t'apprendre ce qu'est Pegi, il s'agit d'une sorte de studio qui évalue à quel public sont destinés les jeux-vidéos, je ne crois pas que Pegi a évalué le sous-forum qui va faire un bide monumental qu'est Creepy pasta.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pokémon : le syndrôme de lavanville
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Creepypasta] Les Syndrômes de Lavanville
» Recrutement pour un futur forum RPG Pokémon !!!
» Pokémon : Version PW
» [Wii] PokéPark 1 & 2
» Les enfants de pokémon: Saison 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout-Hentai :: Divertisements :: Bla-Bla-
Sauter vers: